Slide background

" L'homme que vous êtes ", la nouvelle campagne réalisée par Gillette, en collaboration avec les élèves de l'école Kourtrajmé

Slide background

" L'homme que vous êtes ", la nouvelle campagne réalisée par Gillette, en collaboration avec les élèves de l'école Kourtrajmé

Slide background

" L'homme que vous êtes ", la nouvelle campagne réalisée par Gillette, en collaboration avec les élèves de l'école Kourtrajmé

Se raser prend une dimension particulière : seul face au miroir, c’est un moment du cheminement personnel
qui donne la force nécessaire pour se projeter dans la vie. Avec conviction.

Trois jeunes réalisateurs issus de la promotion 2018 de l’école ont revisité tant sur la forme que sur le fond le moment du rasage.
La quête de « perfection au masculin » prend des contours inédits et personnels, à travers trois portraits d’hommes d’aujourd’hui. 

Le grand jeté

Les rapports homme-femme, parents-enfants, ont été bouleversés en une génération.

Loin des clichés, un homme « viril » se prépare à un challenge qu’on imagine professionnel. Ses soucis sont pourtant tout autre.



Dans ce film, j’utilise un effet précis, la caméra lock track : un effet qui permet de verrouiller un objet au centre de l’image. Tout l’environnement autour bouge un peu, mais pas l’objet central.

Cela permet d’avoir un effet de vibration et de tremblement, c’est un peu ce qu’on ressent avant de monter sur scène ! J’ai voulu transmettre cette sensation de foule, de tremblements, de stress.

J’étais hyper fier de tourner cette publicité pour Gillette.  C’est l’aboutissement des plusieurs mois passés à l’école. Chez Kourtrajmé, on travaille, on travaille, on travaille, sans se rendre compte que le concret peut arriver.

Toute ma vie j’ai envié le futur, je me disais que j’avais envie d’être tel niveau à tel âge, etc. Mais le 11 octobre, je vais faire « pause », pour kiffer le moment.

BA Mounib, réalisateur, 21 ans





Quels produits utilise-t-il ?

Pour un rasage sans stress et sous contrôle, Vincent utilise le rasoir Fusion5 ProGlide. Grâce à son confort imbattable et ses 5 lames anti-friction, il profite d'un rasage de près à la fois précis et doux. Le gel ProGlide Hydratant améliore la glisse du rasoir et protège la peau contre les irritations.


Fusion5 ProGlide

1 manche et 2 lames

13,99€

Fusion5 ProGlide Hydratant

avec formule hydratante

5,49€

L'amoureux de Camille

L’homme d’aujourd’hui n’est plus tant valorisé par sa capacité à séduire en nombre, que par celle qu’il a d’exprimer sa sensibilité, ses doutes, ses hésitations.

En cette fin de journée, un jeune homme se prépare à revoir la personne qui l’obsède tant. Depuis des mois, il ne sait pas comment l’aborder. Ce soir, c’est le grand soir.







J’étais ravie de tourner cette publicité qui est ma première publicité TV. À mon âge, c’est super d’avoir accès à ce type de projet.

Dans mon film, j’ai associé le fait de se raser au skateboard, à la ride. J’ai donc réalisé de nombreux plans en mouvement.

L’univers du skate était aussi un bon moyen pour incarner les nouvelles masculinités ici associées à la contre-culture et la liberté.

Par ailleurs, j’ai voulu dégenrer et non-sexualiser mes personnages, notamment dans leurs styles vestimentaires :

Il faut sortir du cliché du couple gay très apprêté ou de la jolie fille habillée « sexy ».

Bastienne Rondot, réalisatrice, 26 ans





Quels produits utilise-t-il ?

Pour rencontrer Camille sans irritations après-rasage, notre protagoniste compte sur le rasoir SkinGuard Sensitive FlexBall qui procure un rasage particulièrement doux, mais aussi précis grâce à sa tête flexible. Le gel SkinGuard Sensitive à l'aloe vera protège la peau et apporte fraîcheur pendant et après le rasage.


Lucas contre Goliath

Les « jeunes » sont souvent présentés comme d’éternels indécis. Ici, un jeune homme est inquiet à l’idée de se lancer dans une confrontation qu’on imagine violente.

Galvanisé aussi parce qu’il sait que c’est ce qu’il veut profondément.







J’étais ravie de réaliser cette publicité. Travailler pour une grande marque et tourner une publicité, c’est un accomplissement en tant que réalisatrice.

Et puis en tant que meuf, travailler pour Gillette c’est top ! J’étais agréablement surprise par les scénarii, ils traitent de la représentation et la publicité en est un excellent vecteur.

C’était cool de faire partie de ce projet. Pour le film, j’ai voulu prendre un acteur qui soit représentatif de la société telle que je la perçois.

Techniquement, j’ai utilisé le POV (point of view) comme procédé :  la caméra devient les yeux de notre protagoniste. Cela permet de transmettre l’émotion, l’appréhension.

Dans ce film, j’ai voulu montrer quelque chose de positif :

On appréhende beaucoup de choses dans la vie, on s’attend toujours au pire alors qu’il y a beaucoup positif.

Hadda Tamene, réalisatrice, 25 ans





Quels produits utilise-t-il ?

Lucas a opté pour le rasoir Fusion5 pour affronter Goliath, car c’est un rasoir 5 lames très fiable qui procure des résultats de rasage impeccables et durables. La couche de gel Fusion5 ProGlide Hydratant forme un véritable film protecteur sur sa peau et il assouplit les poils pour les rendre plus faciles à raser.


Fusion5

1 manche et 2 lames

11,99€

Fusion5 ProGlide Hydratant

avec formule hydratante

5,49€

Essayez gratuitement votre abonnement aux lames Gillette
S'abonner
Essayez Gillette gratuitement

Choisissez le rasoir qui vous convient parmis l'un de nos produits phares, et bénéficiez des avantages de notre abonnement

Gillette fait le double choix de la jeunesse et du talent artistique pour représenter les masculinités en France

Cette nouvelle plateforme stratégique 100% Française s’est nourrie de la culture d’aujourd’hui et pour lui donner vie à l’écran avec authenticité et pertinence, Gillette a fait le double choix de la jeunesse et du talent artistique.
L’école de cinéma Kourtrajmé, portée par Ladj Ly, a été approchée pour construire ensemble les contours de ce projet. Un vrai dialogue s’est établi entre l’école et la marque, pour définir ensemble des thématiques plus précises qui résonneront avec les questionnements des Français.

À travers ces moments, plusieurs notions émergent, encouragées par une marque qui croit fondamentalement que chaque homme peut tendre vers le meilleur de lui-même.

  • La masculinité n’est plus uniforme :
    Là où les hommes devaient se conformer à un idéal, loin de leur vrai moi, générant un stress parfois porteur de violence, de mal-être, la masculinité devrait aujourd’hui pouvoir se vivre comme plurielle, libérant les hommes de la pression, pour plus d’épanouissement et un meilleur accord avec eux-mêmes.
  • La notion d’engagement envers les autres est aussi au cœur des films : 
    Un engagement du quotidien, non forcément de l’exceptionnel.


Et parce que la masculinité n’est pas qu’une histoire de mecs, parce que le talent prime sur le genre, deux des réalisateurs (Hadda & Bastienne) sont des « Kourtrajmeufs ».