Skip to content
Cryothérapie : les bienfaits du froid sur les sportifs

Cryothérapie : les bienfaits du froid sur les sportifs

Exposer son corps à un froid extrême pendant quelques minutes permet d'améliorer ses performances sportives. Explications de Michel Gaillaud, médecin du sport à l'hôpital privé d'Oxford à Cannes et ancien médecin chef de l'Olympique de Marseille, et de son confrère Sébastien Sandra, coach sportif formé à la cryothérapie directeur du centre Bodyprogress à Cannes.

Comment fonctionne la cryothérapie corps entier ?

Michel Gaillaud : Un froid sec de -110 degrés environ est diffusé à l'état gazeux grâce à des jets d'azote liquide sur le corps entier placé dans un caisson individuel, également appelé cryosauna.

Une fois la porte fermée, seule la tête est à l'air libre. Le but est de créer un choc thermique. En trente secondes environ, la température de l'épiderme passe de 36 à 12 degrés, mais c'est tout à fait soutenable et sans douleur, car la substance n'entre pas en contact avec la peau.

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie ?

Sébastien Sandra : La cryothérapie est efficace sur la récupération et les performances des sportifs. Lorsque l'on fait du sport, le corps produit des toxines.
En baissant la température cutanée de manière significative, on accélère la circulation sanguine et l'oxygénation des muscles afin de mieux les drainer.

Les courbatures seront moins douloureuses, le sportif sera prêt à reprendre l'exercice plus rapidement et dans une bonne condition physique.

Des séances régulières offrent également une meilleure élasticité des fibres musculaires. Les muscles sont plus solides et la capacité de résistance à l'effort sera décuplée au prochain entraînement.

Des bienfaits auxquels s'ajoute une sécrétion d'endorphines par le cerveau, une hormone qui soulage la sensation de douleur en cas de blessures et produit un sentiment de bien-être. Un atout supplémentaire contre la fatigue musculaire.

séance de cryothérapie corps entier

A quel type de sportif s'adresse cette pratique ?

Sébastien Sandra : A tous, que vous soyez marathonien ou débutant ! Pour commencer, je préconise une cure d'une séance durant 5 jours d'affilé afin d'habituer le corps au choc thermique. On passera ensuite progressivement à une session tous les 15 jours pour entretenir les bénéfices.

Comment se déroule une séance de cryothérapie ?

Michel Gaillaud : On commence par vérifier que la tension du patient est bonne. En sous-vêtements ou en tenue de bain, les extrémités protégées par des gants et des chaussettes, le pratiquant pénètre dans le caisson préalablement refroidi.
La température va ensuite diminuer jusqu'à avoisiner les -110 degrés. La séance dure trois minutes maximum durant lesquels on discute avec le pratiquant pour s'assurer qu'il va bien et le rassurer si besoin. On peut ensuite se rhabiller rapidement, car le froid sec ne mouille pas.

Il existe également des séances de cryothérapie dites de « corps entier », davantage préconisées pour les sportifs de haut niveau. Le système est similaire sauf que le pratiquant pénètre intégralement dans une cabine de froid pouvant accueillir une ou plusieurs personnes. Le choc thermique est plus important, mais il ne faut pas être claustrophobe.

Cryothérapie et dangers : quelles sont les contre-indications ?

Michel Gaillaud : Ce n'est pas une thérapie anodine, attention au choix du centre de cryothérapie ! Si la Haute Autorité de Santé réclame un encadrement renforcé de la technique, il n'y a pour le moment aucun diplôme ou formation officielle requis pour pratiquer la technique. Mieux vaut se diriger vers un lieu encadré par des professionnels de santé qui vont vérifier avec sérieux vos antécédents médicaux. La cryothérapie est déconseillée aux personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou de troubles veineux.

Quel prix pour une séance de cryothérapie ?

Sébastien Sandra : Les prix oscillent entre 40 et 50 euros selon les centres de cryothérapie et ce n'est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Cet article a-t-il été utile ?