Skip to content
Quelles sont les différences entre la peau des hommes et celle des femmes ?

Quelles différences entre la peau des hommes et celle des femmes ?

Sous l'effet de la production hormonale, la peau d'un homme n'a pas les mêmes caractéristiques d'un point de vue structurel que celle d'une femme.

Une peau masculine plus épaisse et qui vieillit moins vite

C'est à la puberté que les premières distinctions entre la peau des hommes et celle des femmes apparaissent. « Avant l'adolescence, il n'y a pas de différence. Si l'on observe les bébés, on constate qu'ils ont tous la même peau, quel que soit leur sexe », explique Catherine Gaucher, dermatologue à Paris.

En grandissant, le taux d'androgènes -c'est-à-dire de testostérones- sécrétés par l'homme augmente. Cette hormone, à l'origine du développement des organes génitaux, de la mue de la voix ou encore de la pilosité, provoque aussi une augmentation de l'épaisseur de la peau. « Cette influence hormonale fait que les hommes ont également une densité de collagène plus élevée », ajoute la spécialiste. Des caractéristiques de l'épiderme, qui expliquent pourquoi l'apparition des signes de l'âge est généralement plus tardive chez l'homme.

Quelles sont les différences entre la peau des hommes et celle des femmes ?

Une peau masculine à tendance grasse

Autre particularité, les glandes sébacées, présentes en plus grande quantité sur une peau masculine, sont activées à la puberté, sous l'influence, elles aussi, de la production hormonale. « Elles produisent du sébum et participent à la formation de la barrière hydrolipidique dont le rôle est de limiter le dessèchement et de protéger la peau des agressions extérieures. Si chaque peau à ses spécificités, celle des hommes aura tendance à se caractériser par un excès de sébum et une acné plus durable que chez les femmes », détaille Catherine Gaucher.

Les caractéristiques de la peau ne sont pas toutes physiologiques

Attention aux irritations dues au rasage

Mais les caractéristiques de la peau des hommes ne sont pas toutes physiologiques. Le rasage, qu'il soit mécanique ou électrique, joue, lui aussi, un rôle sur l'état de la peau. Il retire par un effet de frottement les cellules cutanées présentes sur la couche supérieure de l'épiderme.

« Ce geste, surtout s'il est quotidien, peut avoir un impact irritant notamment chez les peaux jeunes et sensibles », prévient la dermatologue. « Une crème apaisante pour calmer les rougeurs et tiraillements après le rasage est alors nécessaire. »

La prévention des éventuelles microcoupures et irritations passe avant tout par le choix d'un rasoir de qualité et adapté à son type de peau. En complément, si la sensibilité persiste, la spécialiste recommande l'application d'un gel de rasage ou d'une mousse à raser pour protéger et lubrifier la peau avant le passage du rasoir. On pensera également à bien nettoyer ses instruments de rasage pour éviter la prolifération de bactéries pouvant causer l'apparition de boutons et imperfections.

Les soins à privilégier pour une peau saine

Pour conserver une peau saine et lumineuse, la spécialiste recommande un nettoyage de l'épiderme matin et soir avec un produit doux et non-irritant, adapté aux peaux sensibles. Vient ensuite l'étape de l'hydratation.

« Une peau à tendance grasse ne signifie pas forcément qu'elle est bien hydratée », pointe Catherine Gaucher. « On choisira une crème adaptée à ses problématiques cutanées - anti-âge, sensible, acnéique...- à la texture légère ou gel qui ne laissera aucun film gras sur l'épiderme. ». L'application doit être régulière pour que l'effet soit optimal.

Et même si l'on porte la barbe, l’hydratation est de mise pour la peau dissimulée derrière les poils qui souffre souvent de déshydratation. Un inconfort responsable de démangeaisons et parfois de pellicules de sécheresse.

Cet article a-t-il été utile ?