Skip to content
Rasage écologique

Rasage écologique: comment prendre soin de soi… et de la planète ?

En tant qu’entreprise de rasage, Gillette veut encourager et accompagner des comportements plus responsables autour du geste beauté masculin n°1. Alors quels sont les petits trucs et astuces à adopter pour minimiser notre impact sur la planète dans la salle de bain ?

#RasageResponsable #RasageEcologique

Nous, marques, citoyens et consommateurs avons tous une co-responsabilité lorsqu'il s'agit d'être meilleur pour notre planète. Il y a encore un long chemin à parcourir, mais nous reconnaissons tous l'urgence d'accélérer et de favoriser des comportements plus durables dans la salle de bain.

Et bonne nouvelle pour tous, faire peau nette en réduisant son impact sur l’environnement est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. Et si vous vous demandez toujours pourquoi il faudrait modifier nos habitudes… dites-vous simplement qu’une consommation responsable, c’est effectivement un grand pas pour notre planète ! Mais c’est aussi un vrai plus pour nos économies. Voici quelques astuces pour vous raser version éco-responsable 2.0 en quelques conseils pratiques facilement applicables au quotidien !

Encourager l’utilisation de rasoirs rechargeables et réutilisables

La dernière étude menée en octobre 2020 par Gillette montre que les hommes s'intéressent de plus en plus à l'achat de produits plus durables (59% des hommes se disent plus concernés par cet aspect environnemental depuis l’arrivée du Covid 19). Dans une optique d’amélioration, la marque veut donc encourager l’utilisation des rasoirs rechargeables.

Mais en quoi ces modèles sont-ils plus durables ?

Simplement car ils sont développés pour durer dans le temps. En effet, le manche peut être réutilisé pendant cinq ans ou même bien plus s’il est bien entretenu. Les matériaux utilisés pour le fabriquer sont également plus durables puisqu’il s’agit à 80 % de métal*.

Les lames rechargeables, quant à elles, durent également deux fois plus longtemps. Logiquement, cela équivaut à deux fois moins de déchets dans la salle de bain **!

De plus, les rasoirs rechargeables sont à favoriser, car ils ont la belle qualité d’avoir une architecture ouverte pour un rinçage plus facile. Logiquement moins d'eau est utilisée pendant l’étape indispensable du nettoyage.

Et si vous hésitez encore à vous échanger votre rasoir jetable contre cette solution, sachez qu’opter pour un rasoir « système » ou rechargeable*** permet d’économiser 67% de déchets.

Utilisez des rasoirs rechargeables

Et pour finir sur cette question des déchets, il faut se pencher sur les emballages jetés juste après l’achat. Celui des rasoirs rechargeables est en carton entièrement recyclable, utilise des matériaux recyclés et est certifié FSC (Forest Stewardship Council). D’ici 2030, la marque s’est aussi engagée à produire des packagings 100 % RECYCLABLE sur toutes ses gammes avec des progrès significatifs dès 2023.

Bien entretenir son manche de rasoir pour le garder des années !

En effet, si les hommes avouent changer assez régulièrement leurs manches de rasoir, ils peuvent en réalité être réutilisés pendant de nombreuses années (cinq ans ou plus s’ils sont bien entretenus). Il faut savoir qu’on produit 80% de déchets en moins en utilisant le manche du rasoir pendant cinq ans au lieu d’un par année. Comme pour les couteaux de cuisine, il suffit de les nettoyer correctement après utilisation pour pouvoir les conserver le plus longtemps possible.

Prenez bien soin de votre manche de rasoir pour le conserver pendant des années

Alors quels sont les bons gestes à faire pour nettoyer correctement le manche de votre rasoir rechargeable :

  • Retirez la tête de rasoir de la poignée
  • Lavez la poignée à l'eau savonneuse
  • Sécher soigneusement la poignée
  • Remettez la tête de rasoir en place et rangez-la dans un endroit sec

Avec une utilisation continue, mais avec un nettoyage incorrect du manche de votre rasoir, il peut y avoir une accumulation de débris, y compris des restes de poils, de gel ou de mousse dans les lames ou en haut de la poignée. D’où l’importance de nettoyer régulièrement la recharge et la poignée et de s'assurer qu'elles sont correctement séchées par la suite. Une bonne habitude très simple à prendre !

Economiser l’eau chaude dans la salle de bain

Le moment du rasage est l’un des gestes beauté qui nécessite l’utilisation d’eau. Mais comme à chaque étape de votre routine, il est possible de penser à l’environnement et d’opérer des changements. D’ailleurs, 86% des hommes ont réduit ou tentent de réduire leur consommation d’eau dans la salle de bains.

Le premier réflexe à avoir est de stopper le robinet qui coule. En effet, fermer systématiquement le flux d’eau lorsqu’il n’est pas utile permet d’économiser des décilitres voire des litres au quotidien.

La bonne astuce à adopter ?

Remplir un bol d’eau pour rincer la mousse qui s’accumule sur les lames pendant le rasage. En plus d’être bon pour la planète, cela vous évitera de taper le rasoir contre le lavabo… un geste qui ne fait qu’abîmer les lames !

Autre possibilité pour économiser l’eau, profiter de votre douche matinale pour vous raser : un geste deux-en-un qui n’est pas si difficile à mettre en place (un miroir dans la cabine et le tour est joué).

Enfin, vous pouvez aussi jouer sur la température de l’eau. En effet, utiliser de l’eau fraiche ou tiède à la place de l’eau chaude peut faire la différence pour la planète. Car consommer de l’eau chaude, c’est aussi consommer de l’énergie pour la chauffer… Pensez-y la prochaine fois que vous jouez avec le thermostat !

Vous avez toutes les clés (et les outils Gillette) en main pour vous raser responsable !

Cet article a-t-il été utile ?

* Pour les rasoirs Gillette rechargeables 5 lames à l’exclusion du manche Power

** Comparaison entre les rasoirs rechargeables Gillette 5 lames vs Sensor3

*** Basé sur l’utilisation d’un rasoir Gillette rechargeable de base Mach3 au lieu d’un rasoir Sensor3, la fréquence de rasage moyenne Kantar 2019 et le nombre de rasages recommandé par Gillette par cartouche, et les déchets mis en décharge