Skip to content
L'histoire du poteau de barbier

L'histoire de l'enseigne du barbier

De nos jours, l'enseigne du barbier ou barber's pole fait partie du décor urbain. C'est le symbole qu'il y a un barbier à proximité. Si aujourd'hui, cette enseigne est presque devenue une objet art déco, il faut savoir que ce n'a pas toujours été le cas. On va découvrir ensemble l'histoire et les origines de l'enseigne barbier.

Les origines de l'enseigne du barbier

Les premières traces de ce fameux logo remontent à l'Europe du Moyen-Âge. À cette époque, le métier de coiffeur/barbier était bien différent de ce qu'il est aujourd'hui.

En effet, en plus de couper les cheveux et de raser, les barbiers étaient également autorisés à pratiquer certaines opérations chirurgicales bénignes : réaliser des saignées, soulager les douleurs dentaires.

Les barbiers sont devenus des barbier-chirurgiens à partir de 1163, lors du Concile de Tours. Date à laquelle le pape Alexandre III aurait interdit au clergé d'effectuer des opérations comme la saignée par exemple. C'était une intervention qui était récurrente à cette époque. On pratiquait une saignée aussi bien pour un mal de tête que pour prévenir de la peste.

Ces tâches ont naturellement été confiées aux barbiers, du fait de leur habileté avec des objets tranchants. D'ailleurs, en 1210, Jean Pitard (Collège de Saint Côme et Saint Damien à Paris) définissait que les vêtements des barbiers étaient courts et ceux des chirurgiens longs. Ce code vestimentaire permettait de distinguer les deux professions.

Quel est le rapport entre la chirurgie et les couleurs de l'enseigne du barbier ?

Au Moyen-Âge, il était courant de mettre un symbole pour indiquer l'activité d'un commerce. N'oublions pas qu'à cette époque, beaucoup de gens ne savaient pas lire, il fallait donc que les gens arrivent à distinguer les différentes activités.

Les barbiers de l'époque accrochaient un long bâton bleu, exposé à l'extérieur. Sur lequel ils accrochaient des bandages teintés de sang ainsi que des bols métalliques remplis de sangs.

Aux alentours de 1500, pour des raisons évidentes d'hygiène, les barbiers anglais se sont vus dans l'interdiction de pratiquer toute sorte d'opération chirurgicale.

Cependant, les barbiers et les chirurgiens anglais ont fait partie de la même guilde jusqu'en 1745.

L'enseigne du barbier que nous connaissons est composée de trois couleurs :

  • Le bleu : qui symbolise la couleur des veines. Lors des saignées, les patients tenaient fortement un bâton afin de faire ressortir les veines.
  • Le blanc : cette couleur symbolise les bandages propres
  • Le rouge : qui symbolise les bandages teintés de sang.

    Certains logos sont ornés d'un dôme métallique qui symbolise les bols qui servaient à recueillir le sang.

La forme de spirale représente la façon dont étaient accrochés les bandages.

Le barber's pole anglais ne possède que deux couleurs : le blanc et le rouge. Certains barber's poles américains sont tricolores, certains affirment que c'est un hommage au drapeau américain.

L'histoire de félix, le barbier devenu premier valet

On ne peut pas évoquer l'histoire de l'enseigne du barbier sans parler de Charles-François Tassy dit Félix, qui était le barbier-chirurgien officiel de Louis XIV.

Si à partir des années 1500, les barbiers britanniques n'étaient plus autorisés à opérer, ce n'était pas le cas pour les barbiers français.

En effet, la profession barbier-chirurgien était encore en place en France. La preuve avec ce qui va suivre.

Félix, barbier du roi, est devenu célèbre en 1686, après avoir retiré une fistule anale à Louis XIV... Il s'agit d'une forme d'abcès que le roi aurait attrapé à force de monter à cheval.

En guise de reconnaissance, le roi Louis XIV ordonna les premières formations de chirurgiens, séparant ainsi les professions de barbier et de chirurgien.

Félix a obtenu beaucoup d'argent et fût élevé au rang de premier valet et fût autorisé à porter l'épée comme les nobles.

En conclusion

Bien qu'elle soit réapparue en France ces dernière années, l'enseigne du barbier possède une histoire riche et séculaire liée à celle de la chirurgie.

Désormais, vous ne regarderez plus le barber's pole du même œil !

Cet article a-t-il été utile ?