Skip to content
Pourquoi se raser en nageant ?

Pourquoi se raser quand on pratique la natation ?

Vous vous êtes certainement posé la question : pourquoi tous les nageurs professionnels n’ont pas de poils ?

Est-ce pour des raisons d’hygiène ? Une tendance ? Ou bien une question de performance liée à de la science ?

Le sujet peut paraître saugrenu, mais pratiquant ce sport depuis plus de 4 ans, je trouvais une cohérence à vous parler de ce sujet ici, sur le blog de Gillette.

Le rasage des jambes et du torse, un rituel chez les nageurs

Il est bien connu dans le milieu de la natation, et notamment avant chaque grande compétition ; le rasage du corps est un rendez-vous immanquable.

Comme le disait si bien un nageur connu, multiple médaillé aux championnats d'Europe de natation et détenteur du record du monde du 100 m nage libre, dans une interview du Figaro :

« Quand tu vas laver ta voiture, tu vas demander au garagiste de passer un coup de polish. Nous raser, c'est la même chose ».

Pour les nageurs, se raser est une façon de préparer son corps à la compétition. Le geste d’hygiène ou de tendance devient un rituel. Une peau lisse et sans poil permet aussi d’être plus apte à recevoir les massages avant chaque nage.

Le rasage se fait intégralement sur les parties du corps touchant l’eau. Des jambes, au torse, en passant par les bras et les aisselles sans oublier la barbe. Les cheveux sont généralement épargnés par le port du bonnet de bain.

Ce rituel est très facile : il vous faut un rasoir (personnellement, j’aime utiliser le Rasoir SkinGuard Sensitive FlexBall et un gel ou mousse à raser. J’aime alterner entre le gel SkinGuard Sensitive et la mousse à raser SkinGuard Sensitive.

Pas besoin de vous expliquer comment on s’en sert, je pense que vous le savez aussi bien que moi, haha ! Cependant, je peux vous rappeler de bien raser dans le sens du poil, de bien exfolier et hydrater votre peau après le rasage.

Une sensation de natation différente

Une sensation de nage différente

Nous connaissons tous la sensation que procure l’eau sur notre peau. Plonger sa tête sous l’eau, nager, se sentir porté, ou encore rafraîchir son visage/corps avec la fraîcheur de l’eau.

Et si je vous disais que ces sensations peuvent être décuplées en se rasant les poils ? Vous ne me croyez pas ? Je m’en doutais… Voyons plutôt du côté des nageurs ce qu’ils en disent.

Le fait de retirer les poils des jambes (notamment) et du corps permet une meilleure sensibilisation de la peau. L’eau glisse directement sur la peau nue et non plus sur les poils. Chaque nageur peut alors expérimenter la véritable sensation de l’eau à fleur de peau.

“Une sensation qui ne se décrit pas véritablement, mais plutôt qui se vit !” Diront beaucoup de nageurs (moi y compris !). La peau est caressée par l’eau et on a véritablement cette impression de fuser dans l’eau. Comme si l’on glissait beaucoup mieux.

En plus d’une sensation physique, ce rituel a son impact positif sur le mental des nageurs. En se rasant le corps, cela signifie que le nageur est prêt pour la course.

Un geste d’hygiène qui permet donc de procurer une sensation unique et de booster le mental des nageurs. Serait-ce les seules raisons ? Et bien non, il y a une toute autre raison et c’est celle-ci qui pousse les nageurs aguerris à se raser entièrement. Voyons ce que la science en dit....

L'épilation permet aux nageurs de gagner en aérodynamisme

Une preuve scientifique : gain en aérodynamisme

Vous ne le saviez certainement pas, mais retirer les poils permet aux nageurs professionnels de gagner jusqu'à 2 % en aérodynamisme ! 2% ! Ce n’est pas rien. Ce pourcentage peut s’avérer important lorsqu’il s’agit de gagner du temps lors d’une compétition.

En se rasant les poils, un nageur obtiendra une peau plus lisse, ce qui permettra à l’eau de glisser plus facilement, et ainsi engendrer un gain de vitesse. C’est ce qu’on appelle l’hydrodynamique.

Pour la définir, c’est une partie de la mécanique des fluides qui étudie les lois bouleversant les mouvements et les résistances qui s'opposent aux corps présents dans l'eau.

Pour augmenter ses performances, le nageur devra donc augmenter sa force de propulsion (mouvements de bras et jambes plus puissants) tout en diminuant les forces de résistances de l’eau (ici, nos poils de jambes et corps).

En d’autres termes, le nageur doit faire en sorte de glisser sur l’eau plutôt que de se tirer sur l’eau. En favorisant la flottaison et l’hydrodynamisme, le nageur se garantit une vitesse de nage plus importante et un espoir de battre son record de temps !

Pour réduire cette résistance frontale, il est fortement recommandé de ne pas réaliser des mouvements de pieds trop amples ou les relevés de têtes. Ceci était la partie technique, passons maintenant au sujet central de cet article : les poils.

Rasez votre corps pour avancer plus vite

Alors pourquoi se raser le corps pour avancer plus vite ?

La réponse est tout bêtement scientifique : le poil empêche l’écoulement laminaire de l’eau et contribue ainsi au ralentissement de l’athlète. Une peau rasée et lisse glissera parfaitement à l’inverse d’une peau poilue. Vous comprendrez pourquoi certains nageurs s'entraînent en combinaisons, celle-ci reproduit la sensation de peau nue et permet un meilleur écoulement de l’eau le long du corps.

Le sujet des nageurs rasés n’a désormais plus de secrets pour vous !

Rassurez-vous, vous n'êtes pas obligé de vous raser entièrement les jambes pour barboter dans l’eau ! Hormis, si vous voulez faire croire à vos amis que vous êtes un nageur hors pairs…

Cet article a-t-il été utile ?