Skip to content
Danse contemporaine

La danse contemporaine : un sport plus complet qu’on ne l’imagine

Vous êtes à la recherche d’un nouveau sport pour poursuivre vos bonnes résolutions de cette année ?

J’ai trouvé pour vous un sport complet qui saura faire du bien à votre corps et à votre esprit : La danse contemporaine. De Alwin Nikolaïs à Cunningham en passant par Graham, la danse contemporaine possède de multiples courants et écoles qui sauront convenir à celui qui aime le mouvement et l’art d’utiliser son corps pour expression.

Souvent méconnu ou incomprise, l’art de la danse est aussi un sport physique qui s’avère très bénéfique pour le corps et l’esprit.

Le mouvement, cet allié du corps

Tout dépendra de l’approche que vous pratiquez, mais soyez sûr que votre corps va bouger, se tendre et se relâcher. Des mouvements contrôlés ou relâchés qui permettront à votre corps de s’assouplir et de gagner en gainage. Les mouvements de danse contemporaines sont loin d’être des mouvements hyper flous que seul le chorégraphe comprend, non !

Par pitié, abattons les clichés ! De nombreux mouvements de la danse contemporain viennent de la danse classique et/ou se rapprochent fortement du yoga voir du pilate. On peut même y faire des « squats » lorsque l’on réalise un « grand plié ». La danse contemporaine serait-elle le nouveau cross-fit ? Possible !

Bien évidemment, tout dépendra du courant que vous décidez de choisir, prenons par exemple la méthode Martha Graham (que je suis depuis plus de 2 ans) qui se base sur la recherche du geste primitif : un mouvement en entraine un autre.

Il faut aussi garder en tête deux maitres mots : tendu / relâché. En effet, le « fall/recovery » de Graham pousse le corps à se tendre, puis se relâcher, entrainant de nouveaux mouvements. Une école intéressante pour les débutants et en recherche d’improvisations.

La "chute/récupération" de Graham

Le rythme tout en cardio

Qui dit danse, dit rythme. Et qui dit rythme, dit mouvements. Des mouvements que vous pouvez pratiquer de façon lente à rapide. La danse contemporaine est un véritable terrain de jeu sur les variables entre le lent et le plus rapide, de quoi travailler votre cardio.

Et, je ne vous apprends pas que le cardio est la meilleure façon de brûler des calories, à travers la danse contemporaine, je trouve cette balance entre cardio, renforcement musculaire et plaisir de danser.

La musique pour danse contemporaine, l’appel à l’évasion

Quoi de plus agréable que de se dépenser en musique ?

Vous avez déjà vécu cela, à la salle de sport, pendant un footing ou encore en vous agitant lorsque vous réalisez votre ménage dominical. Avec la danse contemporaine, c’est pareil.

La musique éveille et accompagne le mouvement. On peut se faire emporter par la musique ou alors se servir de la musique pour emporter ses mouvements.

La musique a ce pouvoir de concentration et d’apaisement intérieur. On est alors focus sur notre chorégraphie ou alors nos envies de bouger et de s’exprimer.

La musique éveille et accompagne le mouvement

La danse contemporaine, plus masculine qu’on le pense

A bas les clichés, la danse n’est pas seulement réservée aux filles ! Non, non, non ! Remontons le temps, la plupart des célèbres chorégraphes de danse sont des hommes : Mercie Cunningham, Maurice Béjart, Alwin Nikolaïs ou encore, aujourd’hui le talentueux Angelin Preljocaj.

La danse est un art, mais aussi et comme vu précédemment, un véritable sport. On y travaille l’ensemble du corps, le cardio et également la souplesse.

De débutant à confirmé, cours privé ou public, la danse contemporaine se veut mixte ! Pour vous dire, sur mon groupe de 30 danseurs / danseuses, nous sommes 12 garçons :)

Dois-je avoir des bases pour commencer la danse contemporaine ?

Pas du tout ! Il faut juste être à l’aise avec son corps, le connaître et ne pas avoir peur de s’en servir (de le « tordre », de le bouger, de passer à terrer (oui beaucoup de mouvements de contemporain se font au sol) et d’oser !). Selon moi, tout le monde peut se mettre à la danse contemporaine, il faut juste être motivé, assidue et avoir la volonté de passer un bon moment avec les autres et soi-même.

Bien entendu, des bases de danse peuvent aider, mais elles peuvent aussi handicaper ! Je me souviendrai toujours de mes premiers cours de danse contemporain, à Bordeaux, où ma prof disait à ces filles sorties de l’école danse classique : « Lâchez-moi ces ports de têtes et ses doigts tendus - nous ne sommes pas au Lac des Cygnes ici ! ». Pour dire, les antécédents d’autre courant peuvent parasiter la gestuelle voulue en contemporain.

Donc, débutants et sans antécédents, n’ayez pas peur !

J’espère avoir éveillé votre curiosité sur ce superbe art qu’est la danse contemporaine ou mieux, vous avoir convaincu d’essayer !

Cet article a-t-il été utile ?